Durant la première semaine de mars, les étudiant(e)s en Pharmacie et Biotechnologies-Santé de l’UGA, ont participé au Hackathon santé 2021. Une compétition collaborative pour promouvoir l’innovation, la créativité et le travail d’équipe. Retrouvez le témoignage de Thomas Ramadier, étudiant en M1 Sciences et Management des Biotechnologies et membre de l’équipe gagnante :

Le sujet

Quel était ton défi ?

Le défi était « Disposer d’une méthodologie d’analyse et d’un appareillage de mesure permettant de qualifier une odeur de bonne ou mauvaise ». On a un peu contourné le sujet, on est partis du postulat qu’une odeur désagréable pouvait être synonyme de mauvaise santé (par exemple l’haleine des diabétiques qui a une odeur de fruit pourri/de pomme/d’acétone).

Peux-tu nous parler de ton projet ?

L’objectif de notre projet était de développer un Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) pour le cancer du poumon. Quand une personne développe un cancer du poumon, la quantité de benzène (=molécule odorante odeur d’amande amère) présente dans l’haleine est supérieure à la quantité de benzène retrouvée dans l’haleine d’une personne saine. Notre dispositif repose sur l’utilisation d’un biocapteur cell-free. Le benzène retrouvé dans l’haleine du patient est transformé en acide benzoïque par la benzène carboxylase. En présence d’acide benzoïque, le facteur de transcription BenR vient se lier au promoteur PBen pour activer la transcription du gène en aval (dans notre cas une GFP). Au final, on a de la fluorescence émise qui est proportionnelle à la quantité de benzène initialement présente.

La semaine Hackaton

Qu’est-ce qui a été le plus difficile ?

Il n’y a pas eu de grosses difficultés pendant la semaine du Hackathon. L’équipe était plutôt bonne, tout le monde a participé/donné des idées.
Si je dois souligner un ou plusieurs points, je dirais que parfois la différence de niveau entre L2 et M1 peut se faire ressentir, où j’ai dû par exemple expliquer le principe des facteurs de transcription, comment fonctionnent les protéines fluorescentes, etc, ça peut être une perte de temps et une difficulté, pour certains, à comprendre le fonctionnement du projet. Après c’est vraiment un détail, on ne peut pas demander à des L2 d’avoir des connaissances de M1. 

Qu’est ce qui t’a le plus plu ? 

La victoire :). Plus sérieusement, j’ai bien apprécié le fait d’avoir un sujet donné le lundi matin et de tout faire, dans la semaine, pour développer un prototype concret et quasi fonctionnel qui a une utilité en santé.

Quelles compétences penses-tu avoir développées ?

Le travail d’équipe je pense : savoir écouter et critiquer les idées des autres, proposer ses idées avec avantages et inconvénients, demander l’avis de tout le monde, dès que le ton monte calmer la conversation, etc. 

La créativité également : Je n’avais jamais travaillé avec les ateliers de création proposés par les M2 IAE. Par exemple les étapes de divergence où tout le monde énonce plein d’idées, puis de convergence où on sélectionne 1 ou 2 idées.

Dans le futur

Est-ce que cela t’a donné envie de participer à d’autres compétitions ? 

Si une compétition similaire (objectif applicable en santé et durée courte (du week-end à la semaine)) se présente, oui volontiers. Je pense qu’il y a moyen de créer des projets vraiment sympathiques avec des personnes que l’on connaît avant la compétition (camarades de promo ou autres), ce qui n’était pas le cas lors du Hackathon.

Est-ce que cela t’a donné envie de poursuivre le projet en devenant entrepreneur / lançant ta start-up ?

J’ai pas forcement envie de créer une start-up dans l’immédiat mais si une idée vraiment innovante germe dans ma tête, oui pourquoi pas.
En tout cas, c’est toujours plaisant/gratifiant de gagner un concours comme ça. Ce qui est sûr c’est qu’une victoire encourage fortement la création de projets innovants à l’avenir.

D’autres choses à nous raconter ?

Pas plus. En tout cas merci d’avoir pris le temps de me donner la parole !

Je remercie également les autres membres de mon équipe, Amal Baakil, Amandine Barbaroux, Floriane Baroni, Sarah Bersinger et Chloé Bianco !